Observation du phénomène suicidaire en Bretagne

Vignette-TDB-Suicide-Mars-2020En Bretagne, le suicide est une priorité régionale de santé constamment réaffirmée en raison d’une position défavorable par rapport aux autres régions françaises, d’une surmortalité persistante, d’un taux de recours à l’hospitalisation en court séjour pour tentatives de suicide supérieur à la moyenne française et de disparités infra-régionales marquées.
Dans ce contexte, cette nouvelle édition du tableau de bord, actualisation de celui publié en février 2018, a pour objectif de réunir dans un même document, des indicateurs fiables et facilement reproductibles permettant de décrire et de suivre dans le temps, l’évolution du phénomène suicidaire à l’échelon régional et infra-régional.
Soutenu par le Conseil régional de Bretagne et inscrit dans la continuité des travaux engagés sur cette thématique, ce tableau de bord ouvre des perspectives sur l'intérêt de renforcer l'observation en s'appuyant sur l'ensemble des données disponibles et sur la nécessité d'approfondir la connaissance des facteurs explicatifs des disparités infra-régionales.
Télécharger le tableau de bord


Observation du phénomène suicidaire en Bretagne

Observation-Phenomene-Suicidaire-Bretagne

En Bretagne, le suicide est une priorité régionale de santé constamment réaffirmée en raison notamment d’une position défavorable par rapport aux autres régions françaises. Afin de suivre dans le temps et dans l’espace le phénomène suicidaire plusieurs types de travaux sont mis en œuvre par l’Observatoire régional de santé de Bretagne, soutenus par le Conseil régional et l’Agence régionale de santé.

Chaque année, des indicateurs fiables et facilement reproductibles déclinés à l’échelon régional et infra régional sont mis à jour sur un espace numérique en ligne dédié. Un tableau de bord est, quant à lui, publié tous les deux ans.

Télécharger

 

 

 

 


Tentatives de suicide prises en charge dans les services d’urgence des Centres hospitaliers de Guingamp, Lannion et Paimpol - Recueil 2011-2015

TSEn Bretagne comme sur l’ensemble du territoire métropolitain, il n’existe pas de recensement des tentatives de suicide. Toutefois, la Fondation Bon Sauveur située à Bégard (Côtes d’Armor), a soutenu l’initiative d’une expérience innovante de dénombrement et de description des tentatives de suicide ayant fait l’objet d’une prise en charge aux sein des services d’urgence des centres hospitaliers généraux de Guingamp, Paimpol et Lannion qui recouvrent en grande partie la géographie de deux pays de Bretagne : les pays de Guingamp et du Trégor-Goëlo, parmi les plus concernés par le phénomène suicidaire en région.

Un recueil de données exhaustif et pérenne concernant les tentatives de suicide prises en charge au sein des services d’urgences des trois hôpitaux s’est donc mis en place à partir du 1er janvier 2011. Dans ce cadre, l’Observatoire Régional de Santé de Bretagne a réalisé l'analyse du recueil effectué au cours des années 2011-2015. Cette étude a pour objectifs principaux de mesurer l’incidence et son évolution dans le temps des tentatives de suicide prises en charge par les 3 services d’urgence, d’étudier les profils et les modalités de prise en charge des patients en portant une attention particulière au phénomène de la récidive, et d’évaluer l’impact d’une action de prévention de la récidive mise en place au sein des 3 services d’urgence.
Cette étude, soutenue par le Conseil Régional et l'Agence Régionale de Santé Bretagne, s’inscrit à la fois dans le cadre des priorités régionales relatives à la prévention de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire et dans le cadre des orientations liées à la conférence de consensus relative à la prévention du suicide en Bretagne. Elle permet d'améliorer la connaissance du processus suicidaire (tentatives et récidives) et donne un éclairage complémentaire aux études précédentes pour ajuster les politiques de prévention.

Télécharger


Étude des tentatives de suicide et des récidives prises en charge dans les services d'urgence des Centres hospitaliers de Guingamp, Lannion et Paimpol - Recueil 2011-2012

EtudeTSEn Bretagne comme sur l’ensemble du territoire métropolitain, il n’existe pas de recensement des tentatives de suicide. Toutefois, la Fondation Bon Sauveur située à Bégard (Côtes d’Armor), a soutenu l’initiative d’une expérience innovante de dénombrement et de description des tentatives de suicide ayant fait l’objet d’une prise en charge aux sein des services d’urgence des centres hospitaliers généraux de Guingamp, Paimpol et Lannion qui recouvrent en grande partie la géographie de deux pays de Bretagne : les pays de Guingamp et du Trégor-Goëlo, parmi les plus concernés par le phénomène suicidaire en région.
Un recueil de données exhaustif et pérenne concernant les tentatives de suicide prises en charge au sein des services d’urgences des trois hôpitaux s’est donc mis en place à partir du 1er janvier 2011. Dans ce cadre, l’Observatoire Régional de Santé de Bretagne a réalisé l'analyse du recueil effectué au cours des années 2011-2012. Cette étude a pour objectifs principaux de mesurer l’incidence des tentatives de suicide prises en charge par les services d’urgence des trois établissements de santé sur le secteur géographique concerné, d’étudier leurs profils et les modalités de leurs prises en charge en portant une attention particulière au phénomène de la récidive, et d’évaluer l’impact d’une action de prévention de la récidive mise en place au sein des 3 services d’urgence.
Cette étude, soutenue par le Conseil Régional et l'Agence Régionale de Santé Bretagne, s’inscrit à la fois dans le cadre des priorités régionales relatives à la prévention de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire et dans le cadre des orientations liées à la conférence de consensus relative à la prévention du suicide en Bretagne. Elle permet d'améliorer la connaissance du processus suicidaire (tentatives et récidives) et donne un éclairage complémentaire aux études précédentes pour ajuster les politiques de prévention.

Document téléchargeable


Observation du phénomène suicidaire en Bretagne - Mortalité et hospitalisations en court séjour

Inline

En Bretagne, le suicide est une priorité régionale de santé constamment réaffirmée en raison d’une position défavorable par rapport aux autres régions françaises, d’une surmortalité persistante, d’un taux de recours à l’hospitalisation en court séjour pour tentatives de suicide supérieur à la moyenne française et de disparités infra-régionales marquées.
Dans ce contexte, cette nouvelle édition du tableau de bord, actualisation de celui publié en janvier 2011, a pour objectif de réunir dans un même document, des indicateurs fiables et facilement reproductibles permettant de décrire et de suivre dans le temps, l’évolution du phénomène suicidaire à l’échelon régional et infra-régional.
Soutenu par le Conseil régional de Bretagne et inscrit dans la continuité des travaux engagés sur cette thématique, ce tableau de bord ouvre des perspectives sur l'intérêt de renforcer l'observation en s'appuyant sur l'ensemble des données disponibles et sur la nécessité d'approfondir la connaissance des facteurs explicatifs des disparités infra-régionales.
Télécharger le tableau de bord

Dans le même temps, l'ORS a mis à jour, sur son site Internet, l'espace de consultation en ligne des données relatives au phénomène suicidaire en Bretagne
Les données de morbidité hospitalière ont été actualisées en novembre 2014.
Les données de mortalité viennent d'être actualisées.
Accéder à l'espace de consultation en ligne


Étude des tentatives de suicide et des récidives prises en charge dans les services d'urgence des Centre hospitaliers de Guingamp, Lannion et Paimpol - Recueil 2011

Inline

En Bretagne comme sur l’ensemble du territoire métropolitain, il n’existe pas de recensement des tentatives de suicide. Toutefois, la Fondation Bon Sauveur située à Bégard (Côtes d’Armor), a soutenu l’initiative d’une expérience innovante de dénombrement et de description des tentatives de suicide ayant fait l’objet d’une prise en charge aux sein des services d’urgence des centres hospitaliers généraux de Guingamp, Paimpol et Lannion qui recouvrent en grande partie la géographie de deux pays de Bretagne : les pays de Guingamp et du Trégor-Goëlo, parmi les plus concernés par le phénomène suicidaire en région.
À la suite d'une première étude réalisée sur la période 2005-2007, un recueil de données exhaustif et pérenne concernant les tentatives de suicide prises en charge au sein des services d’urgences des trois hôpitaux s’est mis en place à partir du 1er janvier 2011. Dans ce cadre, l’Observatoire Régional de Santé de Bretagne a réalisé l'analyse du recueil effectué au cours des de l’année 2011. Cette étude a pour objectifs de mesurer l’incidence des tentatives de suicide prises en charge par les services d’urgence des trois établissements de santé, d’étudier leurs profils en portant une attention particulière au phénomène de la récidive.
Cette étude, soutenue par le Conseil Régional et l'Agence Régionale de Santé Bretagne, s’inscrit à la fois dans le cadre des priorités régionales relatives à la prévention de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire et dans le cadre des orientations liées à la conférence de consensus relative à la prévention du suicide en Bretagne. Elle permet d'améliorer la connaissance du processus suicidaire (tentatives et récidives) et donne un éclairage complémentaire aux études précédentes pour ajuster les politiques de prévention.
Télécharger


Gestion du risque suicidaire par les médecins généralistes libéraux dans les pays de Guingamp et du Trégor-Goëlo - Étude qualitative

Inline

La prévention du suicide constitue une priorité de santé publique en Bretagne depuis 1996 : le taux de suicide y est en effet le plus élevé de toutes les régions françaises, avec de fortes disparités intra-régionales. Ainsi, les pays de Guingamp et du Trégor-Goëlo sont, au sein du territoire breton, dans une situation particulièrement défavorable. Dans ce contexte, l’Observatoire régional de santé de Bretagne conduit depuis plusieurs années des études visant à améliorer la connaissance épidémiologique du phénomène, reposant essentiellement sur l’analyse de données de mortalité ou issues des statistiques hospitalières (PMSI, prises en charge réalisées dans les services d'urgence). Cependant, afin de contribuer à définir les conditions d’une meilleure prise en charge, susceptible de prévenir les passages à l'acte initiaux et les récidives, la prise en compte du rôle et du point de vue des médecins généralistes est essentielle. Dans ce cadre, l’ORS Bretagne, soutenu par le Conseil régional de Bretagne et l'Agence régionale de santé Bretagne, a réalisé une étude qualitative auprès des médecins généralistes libéraux, à l’échelle des pays de Guingamp et du Trégor Goëlo afin de mieux connaître les modes de prise en charge, d’orientation et de suivi en médecine générale des patients suicidants. Le présent rapport rend compte de la méthodologie et des résultats de cette étude ainsi que des pistes d’action qu’elle suggère.
Télécharger


Etude du phénomène suicidaire dans les pays de Guingamp et du Trégor Goëlo - Juillet 2009

Rapport_final_TS La conférence de consensus « En Bretagne le suicide n’est pas une fatalité. Comprendre pour agir », mise en place en 2007 soulignait l’importance des inégalités infra-régionales devant le phénomène suicidaire et préconisait une amélioration de la connaissance, notamment sur les territoires les plus concernés, dans l’objectif d’un partage des diagnostics réalisés et d’un renforcement des moyens de prévention.
Le présent rapport s’inscrit dans cette perspective et restitue les résultats d’une double analyse menée à l’échelle des pays de Guingamp et du Trégor Goëlo. Elle concerne à la fois une étude de la mortalité par suicide ainsi qu’une analyse des prises en charge réalisées dans les services d’urgence des hôpitaux implantés au sein des deux pays.

Étude réalisée à l'initiative du Conseil Régional de Bretagne.

Télécharger le rapport